Start-up week-end arrive à Abidjan

1

Du vendredi 20 au dimanche 22 Juillet 2012, Abidjan connaitra un week-end assez spécial. En effet, pendant 54h, plusieurs équipes devront réaliser des projets qu’elles soumettront à un jury. Ces projets seront évalués  et les  meilleurs seront récompensés. Cet événement est appelé Start-up week-end. C’est un événement organisé par la fondation Kauffman dans plusieurs pays du monde. En Afrique, elle a déjà été organisée au Sénégal à DAKAR.
L’objectif de cet événement est de promouvoir l’entreprenariat. Retrouvez plus d’informations et le programme  ici.
En prélude à cette grande première, Google à travers le GTUG a organisé ce samedi 14 Juillet de 9h à 17h un Bootcamp, journée pendant laquelle les participants ont eu droit à des ateliers pratiques (workshopsur des technologies Google pouvant les aider dans la réalisation de leurs projets. Ainsi, les cellules Android, HTML 5 et AppEngine ont tenue des ateliers . Les participants ont appris à créer des projets basés sur ces technologies. Le GTUG a présenté les application qu’il a  développé à savoir GTUG ABIDJAN, une application Android qui permet d’envoyer des alertes concernant toutes les activités du GTUG, une application de localisation des pharmacies d’Abidjan et GaouSearch, une application web de géolocatisation a Abidjan. Vous pouvez la tester ici  .  Nous avons eu droit a un déjeuné à 13h. Le Bootcamp a pris fin aux environs de 18h. C’était une très belle expérience et j’espère qu’il y  en aura d’autres les mois à venir.
En attendant le week-end prochain, ne vous faite pas raconter le start-up week-end. Après ce que nous avons vécu au bootcamp je peux affirmer que Ca sera du lourd.
Retrouvez  plus d’infos sur le bootcamp sur le blog de nanda
Quelques images du bootcamp

Photo de famille

Vue de l’application GTUG Abidjan. crédit photo le blog de nanda


About author

1 comment

Post a new comment

LES FEMMES AUX JNTIC 2012

Depuis mon 1er contact avec la webosphère ivoirienne, une femme m’a impressionnée. Rien qu’à l’entendre parler, j’étais pleine d’admiration pour elle… J’ai vu Nnenna pour la ...