Comment la mort m'a appris à vivre détachée ?

6

La fin de l’année 2017 et le début de l’année 2018 ont été particulièrement éprouvants pour moi et mes proches. En l’espace de quelques mois, j’ai vu plus d’une dizaine de mes proches mourir. À plusieurs reprises, j’ai cru que mon cœur allait lâcher. Je ne pourrai jamais assez bien décrire cette douleur que j’ai ressenti quand j’ai vu mon amie du lycée, devenue veuve après seulement 2 années de mariage, à la veillée funèbre de son époux ; ces larmes que je n’ai pas pu retenir au boulot, quand j’ai reçu ce SMS qui disait que mon cousin que j’ai vu, il y avait seulement 3 mois venait de mourir ; le choc que j’ai eu lorsque je reçois le 31/12/2017 un SMS d’une amie qui m’annonce la mort de sa mère.
L’enchaînement de ces décès m’a choqué. Je me suis interrogée et j’ai aussi interrogé Dieu. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi de tels drames se produisaient autour de nous. Puis un jour, je me suis mise à réfléchir calmement. C’est à cet instant précis que le mot détachement m’est venu à l’esprit. Je l’avais sûrement vu dans mes nombreuses lectures, mais il n’avait pas retenu mon attention. Je me suis rendu compte que la vie était en train de m’apprendre l’une des plus belles leçons même si c’était dans la douleur. J’ai réalisé combien de fois, je ne méritais rien de tout ce que j’ai aujourd’hui.
Qu’est-ce que le détachement ?
Le détachement, c’est accepter que dans la vie, il y a des hauts et des bas et que tout ne sera pas toujours rose. C’est savoir qu’il nous faut souvent traverser la vallée pour atteindre le sommet. C’est se donner à fond pour réussir un examen, mais aussi accepter que le résultat puisse être différent de nos attentes. C’est de composer avec tous les événements que Dieu nous donne de vivre, tout en sachant que c’est pour notre bien. C’est avoir la conviction que tout est toujours parfait, peu importe ce qui arrive.
Le détachement, ce n’est pas être indifférent à ce qui nous arrive. C’est rester ouvert à ce qui arrivera, peu importe les résultats.
Vivre détaché, c’est ne rien prendre pour acquis. Tout ce que nous possédons aujourd’hui peut être perdu demain.
La belle voiture que tu conduis aujourd’hui peut être complètement endommagée à la suite d’un accident.
Le mari dont tu es fier et pour lequel tu méprise tes copines célibataires peut être rappelé à Dieu du jour au lendemain.
La santé que tu as aujourd’hui peut ne plus exister dans quelques jours.
Alors penses-y quand tu agis. Nul ne sait de quoi demain sera fait…
Soyons reconnaissants pour ce que nous avons et pour les personnes autour de nous. Vivons détachés, vivons heureux !

About author

6 comments

  1. juanito luiz de souza 6 mai, 2018 at 15:33 Répondre

    faire preuve de stoïcisme il y’a un livre philosophique qui en dit long sur ce sujet
    Epictetus Discourses.
    Très bon article.

Répondre à juanito luiz de souza Annuler la réponse

Le YES 2012 comme si vous y étiez

Du vendredi 08 Juin au Samedi 09 Juin 2012, s’est tenu à Yamoussoukro, le Yakro E-School (YES2012). Il faut noter que l’E-school est une plateforme ...