Home / START-UP / Sandrine Assouan dit non à la dépigmentation
Sandrine Assouan dit non à la dépigmentation

Sandrine Assouan dit non à la dépigmentation

Elle est belle, avec une peau d’ébène. Ingénieure en chimie, mariée et mère d’une petite fille, Sandrine Assouan est une fervente ambassadrice de la cosmétique consciente. Elle croit fortement que la femme  n’a pas besoin de se dépigmenter la peau pour se sentir belle.

A travers cet interview, découvrons celle pour qui, les artifices doivent rester un choix et non devenir une obligation.

Assouan Portrait

Femmes & Entrepreneures : Parlez-nous de votre parcours

Sandrine Assouan : J’ai parcouru divers pays et j’ai appris que la beauté est d’abord la perception que nous avons de nous même.

Une femme qui s’aime est une femme qui a confiance en elle. Une femme qui a confiance en elle, est une femme forte qui peut déplacer des montagnes. Nous pouvons le faire, si nous apprenons à accepter nos attributs, nos complexes et à nous sublimer.

Faisons nous confiance et faisons confiance à notre nature. Lors d’un projet de recherche à l’Ile de la Réunion, j’ai découvert à quel point la nature peut soigner, embellir et sublimer. J’ai décidé d’en faire mon allié.

Femmes & Entrepreneures : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Sandrine Assouan : Ma première source d’inspiration est ma fille. En prônant l’acceptation de soi, la valorisation de ce que l’on est, je veux aussi contribuer à lui laisser un monde ou la différence est acceptée et l’affirmation de soi est possible.

Ma mère, femme forte, exigeante et battante a beaucoup d’influence sur ce que je suis aujourd’hui. Les valeurs inculquées par mes parents me permettent de poser mes pas petit à petit dans ce monde immense dans lequel nous vivons.

Mon mari, pour son parcours, sa force et sa sérénité m’aide à affronter la vie avec ses hauts et ses bas.

Et enfin, ces personnes spéciales que Dieu a mis sur mon chemin, pour toujours ou pour un moment, en qui, je voie des sources d’inspiration.

Femmes & Entrepreneures : Un mot à l’endroit des femmes ?

Sandrine Assouan : Les artifices doivent rester un choix et non devenir une obligation. Révéler vous au monde tel que vous êtes et imposez-vous. La beauté est aussi le reflet de l’intérieur. Vous êtes uniques, n’essayez pas de rentrer dans un moule. C’est d’ailleurs vos particularités qui font de vous cette personne spéciale que vous êtes.

Découvrez Nature & Traditions sur www.nature-traditions.com et sur la page Facebook 

About O'noryn Kadio

One comment

  1. Je suis d’accord avec ce discours. C’est à nous de se reeaproprie notre beauté. Non à une beauté uniformisé mais une beauté faite de ses imperfections qui fait
    son charme et sa personnalité. La depigmentation ne touche pas seulement les femmes noires mais aussi les asiatiques et les maghrébines. Le colonialisme a fait créer des blessures et ce qui me choque c’est que certains peuples colonisés entretiennent cette esprit raciste et sexiste. Je suis métisse et je suis fière de ma couleur de peaux. Cette couleur de peaux ne détermine pas la femme que je suis. Une femme dans sa diversité et sa complexité.

Scroll To Top