Home / Non classé / La Fondation MTN Côte d’Ivoire s’investit dans l’autonomisation des femmes de la filière anacarde
La Fondation MTN Côte d’Ivoire s’investit dans l’autonomisation des femmes de la filière anacarde

La Fondation MTN Côte d’Ivoire s’investit dans l’autonomisation des femmes de la filière anacarde

Depuis le mois d’octobre 2016, la Fondation MTN Côte d’Ivoire s’est engagé à offrir aux femmes de Kouassi N’Dawa (Bondoukou) et de Kokpingué (Bouna) des moyens supplémentaires pour leur autonomisation à travers un projet d’appui aux coopératives de producteurs pour le développement de la chaîne de valeurs de l’anacarde.  En effet, ces villages situés au nord-est de la Côte d’Ivoire enregistrent l’un des taux de pauvreté les plus élevés du pays. La cérémonie officielle de remise du projet aux bénéficiaires s’est tenue du 09 au 10 Novembre dernier dans les dites localités, en présence des autorités de la région.

Fondée en 2006, la Fondation MTN Côte d’Ivoire soutient les projets contribuant durablement à l’amélioration de la qualité de vie des populations de Côte d’Ivoire, principalement dans les domaines de l’Education, la Santé et de l’entreprenariat. Elle s’investit également dans des réalisations liées aux priorités nationales.

En matière d’entreprenariat, la création d’emplois et l’autonomisation des populations est l’objectif majeur poursuivi. A ce titre, les actions mises en œuvre par la Fondation MTN CI contribuent au développement du potentiel des communautés, en particulier des femmes et des jeunes, en finançant des projets d’entreprenariat.

C’est dans ce cadre, qu’à la demande du PNUD, elle n’a pas hésité à participer à cet important projet en apportant un appui de 30 millions de francs CFA au PNUD au bénéfice de l’ONG « PLANTES ET VIE ».

Ce financement a consisté à :

  1. La construction de 2 magasins de transformation primaire de l’anacarde, équipés de 2 décortiqueuses, 2 fragilisateurs, bascules, et divers autres équipements.
  2. L’aménagement de 10 hectares de parcelles d’anacarde, soit 5 hectares par site.
  3. La mise à la disposition des 2 organisations communautaires, de 2 trimoteurs destinés à faciliter le transport des productions.
  4. La formation sur les techniques de production, de transformation, et de gestion de l’anacarde des 175 bénéficiaires du projet.

Aussi, le financement de ce projet  a permis en 12 mois :

  • d’encourager l’implication des femmes dans les différents maillons de la chaîne des valeurs, notamment entant que Chefs d’exploitations agricoles ;
  • de renforcer les capacités des producteurs sur l’itinéraire technique, certains facteurs du milieu et la planification des dépenses et ressources liées à la production de l’anacarde ;
  • d’appuyer la collecte, le séchage et la commercialisation de noix de cajou.

Bon courage à ces braves dames qui ont adhéré à ce projet.

About O'noryn Kadio

Comments are closed.

Scroll To Top