Home / Lectures / Fixez-vous des buts élevés et dépassez-les (1)
Fixez-vous des buts élevés et dépassez-les (1)

Fixez-vous des buts élevés et dépassez-les (1)

Fixez-vous des buts élevés et dépassez-les ! C’est une expression tirée du livre « La magie de voir Grand » de David Schwartz. C’est l’un des livres qui offre les secrets d’une vie réussie en ayant une attitude positive et les armes pour aller au-delà de ses limites.

Tous les chapitres de ce livre sont importants et nécessitent qu’on retienne l’essentiel.

La magie de voir grand

L’auteur nous inculque la Magie de voir grand en 13 étapes ou à travers 13 idées clés :

N°1 : Pour réussir, il faut y croire

Généralement, les gens n’atteignent pas leur but parce qu’au fond, ils n’y croient pas vraiment. Croire, donne la capacité d’agir. Et c’est en agissant qu’on réalise de grandes choses.

Les personnes qui réussissent ont confiance en elles. Elles croient en leurs chances de réussir.

Ce sont aussi de grands observateurs. Ils observent le parcours des personnes qui ont eu du succès avant eux : leurs attitudes, leurs habitudes. Ils apprennent comment ceux qui réussissent traitent les problèmes et prennent leurs décisions. Les questions suivantes peuvent nous aider :

Comment les gens qui réussissent se conduisent-ils ? Qu’est-ce qui les distingue des gens ordinaires ? Quelle est leur manière de penser ? Comment surmontent-ils les obstacles ?

L’on peut développer sa confiance en soi en 3 étapes :

  • Penser succès et non échec : devant chaque situation difficile, nous devons dire « Je vais gagner, je vais réussir, je vais y arriver, j’en suis capable ». Nous devons éloigner toute pensée d’échec parque penser échec attire l’échec. Notre cerveau est très obéissant à nos pensées. Alors que penser réussite le conditionne notre esprit à planifier la réussite
  • Rappelez-vous continuellement que vous valez plus que vous ne le croyez : ne vous dévalorisez jamais, au grand jamais !
  • Voyez grand ! Votre degré de réussite dépend de votre confiance en vous. Fixez-vous de grands objectifs et vous obtiendrez de grandes réussites

Retenez ceci :

« Qu’un homme prenne du retard ou progresse dans son domaine dépend de sa seule application personnelle. Cela demande du temps, du travail et des sacrifices. PERSONNE ne le peut pour vous »

En un mot, si nous voulons réussir, nous devons être capables de nous auto-discipliner.

N°2 : L’excusite, maladie de l’échec

Dans ce chapitre, l’auteur attire notre attention sur un fait : les personnes qui réussissent ne trouvent pas d’excuses pour ne pas poser d’actions. Parfois, nous voulons réaliser des choses. Mais nous nous disons : je ne suis pas en bonne santé, je suis trop jeune ou trop vieux ou moi, je n’attire que la malchance. Les personnes qui réfléchissent ainsi auront du mal à avoir du succès.

Quand on aspire à la réussite, peu importe les obstacles qui se dressent devant nous, nous devons avancer. Il n’y a pas d’excuse pour arrêter. Si nous nous rendons compte que nous avons fait des erreurs, cela ne doit pas nous freiner. Au contraire, nous devons tirer des leçons de la situation et avancer. Il y a un passage à la fin du chapitre qui résume bien tout ce qui est dit :

« Notre réussite ne dépend pas de la chance. Elle vient de ce que nous faisons, les principes que nous appliquons et qui mènent au succès. Ne comptez pas sur la chance pour recevoir des promotions ou obtenir des victoires et les bonnes choses de la vie. Appliquez-vous plutôt à cultiver parmi vos qualités celles qui feront de vous un gagnant ».

N°3 : A bas vos peurs, place à la confiance

Le titre dit déjà tout. Dans ce chapitre, l’auteur nous apprend à surmonter nos peurs. La seule manière d’y arriver, c’est de passer à l’action. Lorsque tu ressens de la peur, identifies sa source. Ensuite, pose toi la question « qu’est-ce que je peux faire pour ne pas que le pire arrive ? ». Cette démarche, nous emmène à poser des actions pour éviter les conséquences de nos peurs ou de les atténuer.

La seconde partie du chapitre nous apprend à développer notre confiance en nous. Développer sa confiance implique aussi des actions à poser. Avant tout, il faut agir conformément à la morale. Très souvent quand nous posons des actes contraires à notre moral, cela entraîne un sentiment de culpabilité qui détruit notre confiance en nous. On peut arriver à développer sa confiance en soi en posant 5 actions au quotidien :

  • Assoyez-vous toujours au 1er rang. La plupart des personnes aiment occuper les dernières places. Quand vous arrivez à un endroit, rapprochez-vous le plus vers les premières places. C’est un geste qui peut paraître anodin, mais cela renforcera votre confiance.
  • Regarder les gens droit dans les yeux. Fuir les gens du regard, donne l’impression que vous cachez quelque chose. Regarder les autres dans les yeux, c’est leur dire « je suis honnête, je suis sûr de moi »
  • Marchez plus vite : redresser la tête, avancer un peu plus vite, renforce la confiance en soi.
  • Prenez la parole : ne sortez jamais d’une réunion, d’un forum ou d’un événement sans prendre la parole et vous exprimez. Poser une question, apportez un commentaire, reformulez une idée. Peu importe, exprimez-vous
  • Souriez, même quand vous n’en avez pas envie ou êtes fâchés. Cela atténue les émotions

N°4 : Comment voir grand?

Ici, les astuces données par David Schwartz aide chacun à élargir son champ de vision.

La première chose à faire pour voir grand est de ne jamais se dévaloriser, au grand jamais.

Autant, nous avons des points forts, nous avons aussi des points faibles. Nous devons nous atteler à connaitre nos points fables afin de nous améliorer.

Il est aussi important d’apprécier son travail, ce qu’on fait. Si vous travaillez pour une entreprise, vous devez prendre à cœur ses intérêts, vous considérer comme membre de votre équipe, partager ses victoires et ses échecs.

Voir grand, se traduit aussi dans le vocabulaire, les mots que nous prononçons comptent.

Il faut s’exercer à avoir un vocabulaire chaleureux et positif. Par exemple, si l’on vous demande « comment vous sentez-vous », répondez « je suis en pleine forme » et observez ce que vous ressentez 

Élargir sa vision, c’est voir les choses telles qu’elles peuvent être et non telles qu’elles sont. Les esprits forts ont toujours une vision d’avenir. Ils ne se laissent pas fasciner par le présent.Ce qui compte, ce n’est pas ce qu’on a, mais ce qu’on projette de devenir.

Pour élargir sa vision, 3 choses sont importantes :

  • Valoriser les choses qui vous entourent. Les choses autour de nous ont la valeur que nous leur donnons.
  • Valoriser les personnes qui vous entourent : que puis-je faire pour aider les autres à être plus efficaces ?
  • Valorisez-vous : que puis-je faire pour augmenter ma valeur aujourd’hui ?

Voir grand, c’est aussi s’élever au-dessus des disputes. Avant de vous lancer dans une quelconque dispute, il faut se poser la question « Est-ce vraiment important ? Est-ce ça mérite vraiment que je mette dans cet état ?

N°5 : Comment penser et rêver de façon créative?

Avoir un esprit créatif permet de découvrir la meilleure manière de faire les choses. La première condition qui favorise l’émergence de cet esprit créatif, c’est le fait d’avoir foi en ses chances de réussir. La foi donne des ailes à l’esprit d’invention.

L’auteur nous dit qu’il est possible d’avoir la maison de nos rêves si nous y croyons. Il est aussi possible d’arriver à aimer quelqu’un si nous y croyons vraiment. Le mot « impossible » est à supprimer de notre vocabulaire. Dans toutes les situations, nous devons nous focaliser sur les raisons qui nous poussent vers la réussite. L’esprit créatif se développe. Pour cela, il faut être réceptif aux nouvelles idées, faire de nouvelles expériences et s’engager dans un processus d’amélioration continue.

Les autres clés vous seront données dans u prochain article.

Si vous avez déjà lu « La magie de voir grand », n’hésitez à partager avec nous ce que vous avez appris de ce magnifique livre.

About O'noryn Kadio

Comments are closed.

Scroll To Top