Home / Geekette / Conférence du Ministre de la poste et des TIC
Conférence du Ministre de la poste et des TIC

Conférence du Ministre de la poste et des TIC

Le ministre de la poste et des Technologies de l’Information et de la Communication M.  BRUNO NABAGNE KONE, a été l’invité des rédactions du journal Fraternité Matin ce Mercredi 18 Juillet 2012 à 10h dans ses locaux. C’était une rencontre d’échange avec différents journalistes. Elle avait pour thème : <<le rôle des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans la relance de l’économie et la reconstruction nationale>>. Quatre termes majeurs ont été abordés à savoir la téléphonie, l’Internet, le programme de développement des TIC et la poste de Cote d’Ivoire. Pendant près de 15 minutes, le ministre a exposé sur la situation des TIC en Cote d’Ivoire et les opportunités qu’elles offrent pour le développement économique et la reconstruction de notre beau pays. S’en est suivi une série de questions posées par les journalistes. Cette séance de questions avait pour objectif de permettre à l’assemblée présente, ainsi qu’à  toute la population ivoirienne de mieux comprendre les enjeux de l’utilisation des TIC. Ainsi donc,  nous avons eu 4 séries de questions.

Une vue de la salle

Série 1 : la téléphonie

La Côte d’Ivoire figure parmi les pays qui ont le plus d’utilisateurs de la téléphonie mobile avec près de 18 million d’abonnés sur 22 million d’habitants. Déjà 7 licences d’exploitations ont été délivrées. Beaucoup pensent que c’est énorme pour le nombre d’habitant. Mais le ministre a rassuré que la chance de délivrer une nouvelle licence est très faible.

Aussi, les ivoiriens se plaignent-ils de la qualité de service de certains opérateurs. Y a t-il des mesures prises pour sanctionner les opérateurs en cas de défaillance ? Oui. La législation prévoit une indemnité allant jusqu’à 3 % du chiffre d’affaire de l’opérateur qui n’offre pas un service de qualité.

Serie2 : l’Internet

Concernant l’Internet, plusieurs points on été abordés.  Parlant du taux de pénétration, le ministre nous a fait remarquer qu’en Cote d’Ivoire près de 300.000 personnes ont un abonnement Internet. C’est un taux relativement faible, mais des mesures ont été prises pour permettre, dans les jours à venir, à l’ivoirien moyen d’avoir d’abord accès à l’outil informatique qu’est l’ordinateur et à Internet. Technologie 3 G. c’est un terme qui fait couler beaucoup d’ancres et de salives ces derniers temps, et les ivoiriens ont envie d’en savoir plus. Alors le ministre a pris la peine de nous éclairer.   Il a définit la 3 G comme étant une technologie qui permet d’offrir Internet non filaire à très haut débit. Avec cette technologie, on peut avoir  un débit 40 fois plus rapide qu’avec les technologies antérieures. Aussi, le gouvernement insiste-il  sur l’utilisation de la 3G, parce qu’en Cote d’ivoire, nous avons près de  18 million d’abonnés mobile. Ce qui constitue une masse d’utilisateurs assez importante. Avec cette technologie, il sera plus facile  d’intégrer le télé-enseignement dans le système de formation ivoirien. Notons aussi que, 3 sites universitaires sont déjà connectés et dès la rentrée prochaine, le télé-enseignement sera effectif. Les journalistes ont posé le problème des  coûts d’accès à Internet qui sont encore élevés. A cet effet, le ministre a rassuré que ces coûts vont baisser. Aussi, plusieurs zones restent encore isolées des services Internet. Pour ce problème,  il est important de savoir que les opérateurs sont dans une logique de rentabilité. Il ya des zones dans lesquels ils n’iront jamais. Pour palier à ce fait, L’état veut créer le backbone national avec la couverture du territoire par fibre optique. Ce projet aidera les opérateurs à aller dans ces zones isolées afin de réduire la fracture numérique entre les grandes villes et les villages.

La cybercriminalité  étant d’actualité en Côte-d’Ivoire, le ministre ne pouvait parler d’internet sans l’évoquer. Il a souligné le fait que les ivoiriens aient des compétences assez élevés. Parfois ils l’utilisent mal. Il est donc important de ‘faire venir les hackers à la lumière’ pour qu’ils mettent leurs compétences au service de l’Etat.

Serie3 : programme de développement des TIC

La démocratisation des TIC, la création d’une bonne infrastructure, la création des acteurs pouvant produire du contenu, permettre aux populations d’avoir accès à l’outil, que l’ivoirien moyen quelque soit son milieu de vie, ai accès à l’ordinateur, tels sont les grands projets qu’a le ministère de la poste et des TIC pour la Côte-d’Ivoire. Pour y arriver, plusieurs programmes sont prévus. Le subventionnement de l’équipement pour un certain nombre d’utilisateur permettra de résoudre le problème d’accès à l’ordinateur. Offrir par exemple des ordinateurs aux meilleurs élèves, permettre aux enseignants d’avoir des ordinateur portables, sont des programmes à mettre en œuvre. Le ministère a aussi un projet d’achat de 100.000 ordinateurs pour attirer une unité de montage. Des centres communautaires d’accès à Internet sont aussi prévus dans les villages.

Pour l’éducation, Les TIC seront enseignées dès les classes primaires, les collèges seront équipés de salles multimédia.  Les universités seront dotées d’infrastructures pouvant permettre la mise en œuvre du télé-enseignement.

En ce qui concerne le projet de gouvernance électronique de l’Etat (projet E-gouv),  il a déjà été entamé et à ce jour près de 20 ministères sont interconnectés.

Les objectifs du  projet E-gouv sont entre autre de  créer un environnement  pour que l’Etat fournisse dans les meilleurs conditions les services dus aux populations, accroitre ses performances, faciliter les échanges entre les services de l’Etat, éliminer la lourdeur de ces services, mettre à la disposition de l’Etat les outils, faire de l’Etat un utilisateur moderne. Ce projet permettra aussi que l’Etat civil soit numérisé et que les documents soient sécurisés.

Vous  pourrez par exemple, pour établir un acte de naissance adresser juste un mail à un service qui vous le renverra dans les heures qui suivent.

Le ministre déploré le fait que le secteur des TIC soit un secteur à forte dominance masculine et nous a fait savoir que le président de la république  en fait une préoccupation majeure, et des mesures seront prises pour encourager les femmes à s’intéresser à ce secteur. Il est convaincu qu’elles en ont la capacité d’autant plus que récemment, il a reçu deux femmes qui ont été lauréates à un concours informatique international.

Serie4 : la poste de cote d’ivoire

Les problèmes dont souffre la poste de Cote d’Ivoire sont multiples. Parmi eux, figure le code qui est dépassé. En effet le code de la poste date de 1976 et presque personne ne l’utilise. Le gouvernement prévoit donc un nouveau code. Il y a aussi le nombre réduit de bureaux de poste. L’Etat prévoit donc de rapprocher la poste de la population parce que la poste est un service public qu’Il doit à la population. Le ministre se réjouit du fait que, contrairement à ce que croirait la population,  Les TIC aient permis de relancer la poste surtout avec le commerce.

La conférence initialement prévue pour 1h30, a duré un peu plus de 2h tellement le sujet était passionnant. A la fin de son intervention, le ministre a reçu des mains du DG de Frat-mat, plusieurs ouvrages dont un livre intitulé ‘le bonheur d’être la maitresse d’un homme marié’ que je suis bien curieuse de lire lol. Nous avons terminé par la visite de la maison et bien évidemment un cocktail (^_^) !

J’ai vraiment été très heureuse d’avoir participée à cette conférence. Je remercie le ministre de m’avoir conviée à cette conférence. En effet, j’ai reçu son invitation via Facebook. Voilà la preuve que les réseaux sociaux nous rapprochent de nos autorités et que l’on peut en faire un bon usage.

Je remercie aussi Nnenna ma tata chérie, avec qui j’ai pris plaisir à faire le livetweet pour les utilisateurs de Twitter sur le hashtag #civtech.

Ce que je retiens du ministre

Nous souhaitons faire des TIC des outils de développement.

Il faut que les ivoiriens voient les opportunités qu’offrent les TIC. Il faut les sensibiliser, les informer, les former, et vulgariser les TIC.

L’Inde a bâti son développement sur les TIC. Il est le sous-traitant mondial en matière de TIC. Mon rêve c’est de voir la Côte-d’Ivoire devenir une petite inde. Il faut que les ivoirien produisent du contenu.

La Côte-d’Ivoire, pays émergent à l’horizon 2020 est quasi impossible sans les TIC.

Pour avoir toutes les informations sur les activités du ministre. Rendez-vous sur son blog  www.brunokone.com

Pour le suivre sur  twitter cliquez ici!

Photo de famille

About O'noryn Kadio

Scroll To Top